Comment recruter en intérim ?

Tout savoir sur le recrutement en intérim

Recruter en contrat d’intérim vous permet de combler temporairement l’absence d’un salarié, assurer un surcroît ponctuel d’activité ou,  après une période d’intérim, de recruter définitivement un salarié en contrat indéterminé. Le salarié en intérim n’intègre pas pleinement le personnel existant de l’entreprise, mais ses qualifications doivent correspondre exactement aux besoins spécifiques du poste à pourvoir d’où l’importance de faire appel à une agence de travail temporaire comme Inter emploi.

 

Le partenariat d’intérim

Trois entités forment le partenariat d’intérim : l’entreprise de travail temporaire, l’entreprise utilisatrice et le salarié.

En tant qu’agence de travail temporaire, nous embauchons le salarié intérimaire pour une mission ponctuelle (CTT). Un contrat de mission formalise cette relation de travail et c’est l’agence qui met l’intérimaire à la disposition de l’entreprise utilisatrice. Un contrat de mise à disposition lie les deux entreprises à cet effet.

La rémunération due à l’intérimaire passe obligatoirement par l’agence de recrutement qui se charge ensuite de le lui reverser.

 

Notre solution intérim

 

Pour répondre à toutes vos exigences, notre gamme de solutions intérim dans le Morbihan, la Bretagne et Vannes se décline en trois niveaux de service.

  • Une sélection approfondie des salariés

Vous recherchez un salarié en intérim, nous vous sélectionnons les meilleurs candidats au travers des formalités d’inscription conditionnelles, suivi d’un entretien individuel obligatoire et d’un contrôle méticuleux des qualifications.

 

  • Un suivi systématique des missions individuelles

Vous avez trouvé votre intérimaire, avec notre service de suivi systématique en entreprise, la relation humaine sera mise en avant par la mise à disposition d’un service commercial renforcé auprès de votre entreprise. Nous nous chargeons également de tenir nos salariés au courant des risques et contraintes liées à sa mission.

 

  • Une garantie d’application des règles du travail en intérim

Vous recherchez le salarié idéal, nous vous offrons une garantie d’application des lois en vigueur concernant le travail dans le Morbihan, Vannes et en Bretagne. Le salarié sera tenu au courant des procédures d’embauche, de ses droits, des réglementations en vigueur au sein de l’entreprise ainsi que des recours possibles en cas de litige.

 

Les contrats d’intérim

 

  • Le contrat de mise à disposition

Il s’agit d’un accord de prestation que l’agence de recrutement conclu avec l’entreprise utilisatrice. Il inclut les détails concernant l’embauche d’un salarié intérimaire par cette dernière.

Un contrat de mise à disposition fait mention du motif d’embauche de l’intérimaire, la date limite de sa mission avec les possibilités d’extension, les caractéristiques du poste (lieu de travail, horaire, diplômes requis, risques), la liste des équipements de protections individuelles (EPI) requis, le montant du salaire incluant les primes et les divers accessoires.

 

  • Le contrat de mission

Un contrat de mission est similaire à un contrat de travail classique et fait mention de :

 

- La période d’essai : 2 jours maximum pour un contrat d’1 mois, 3 jours pour un contrat de 1 à 2 mois et moins de 5 jours pour un contrat de 2 mois et plus.

 

- La durée du contrat : entre 1 à 18 mois pour une mission ponctuelle, sans échéance précise en cas de remplacement temporaire d’un salarié absent ou suspendu, dans le cas d’un emploi saisonnier ou dans l’attente de la prise de fonction effective d’un salarié embauché en CDI. Dans ces cas précis, la durée maximale d’un contrat d’intérim peut être réduite à 9 mois ou rallongée jusqu’à 24 mois.

 

- L’avance ou report du terme : L’entreprise utilisatrice peut avancer ou reporter la fin de la mission d’1 jour pour 5 jours de travail sans dépasser 10 jours. Ce délai de report est de 2 jours pour les missions qui durent moins de 10 jours.

 

- L’ensemble des mentions obligatoires : toutes les mentions qui figurent sur le contrat de mise à disposition, les compétences du salarié intérimaire, les modes de paiement comprenant l’indemnité de fin de mission, les conditions d’embauche définitive à la fin de la mission, la durée de la période d’essai, l’identité de la caisse de retraite complémentaire et de l’assurance du salarié intérimaire, la clause de rapatriement de celui-ci en cas d’envoi à l’étranger.

 

- La rémunération : le salaire d’un agent intérimaire doit être similaire à celui d’un salarié de l’entreprise utilisatrice, occupant le même poste et ayant les mêmes qualifications. Il inclut les primes et accessoires de salaire ainsi que les jours fériés.

 

- L’indemnité de fin de mission : versée au salarié intérimaire en fin de mission, il s’agit d’une compensation de la précarité du travail en intérim. Le montant de l’indemnité de fin de mission s’élève à 10% du salaire brut total de l’intérimaire. En revanche, l’entreprise utilisatrice n’est pas contrainte de verser une indemnité de fin de mission à un salarié intérimaire qu’elle décide d’embaucher en CDI. Les emplois saisonniers ou assimilés et les actions de formation ne sont pas non plus concernés par cette indemnité. De même, l’intérimaire qui commet une faute grave en cours de mission ou qui rompt son contrat de manière anticipée ne reçoit aucune indemnité.

 

- Les congés payés : le contrat d’intérim exclut tout droit de congé au salarié intérimaire. Par contre, ses droits de congés payés lui seront versés sous forme d’une indemnité compensatrice de congés payés (ICCP) en fin  de mission. Elle inclut les indemnités de fin de mission et s’élève à 10% du salaire brut total. Dans le cas d’une entreprise du BTP, les congés forcés occasionnés par les intempéries sont compensés par une indemnité.

 

- Rupture du contrat de mission : si elle est à l’initiative du salarié, celui-ci doit verser des dommages et intérêts à l’agence de recrutement sauf en cas d’embauche en CDI. Si la rupture vient de l’entreprise utilisatrice, elle est contrainte de donner un nouveau poste au salarié.

 

L’assurance santé de l’intérimaire

En tant que salarié d’Inter emploi, le salarié intérimaire est soumis au régime général de la sécurité sociale. A ce titre, il est contraint de réaliser des heures de travail en intérim pour bénéficier d’un remboursement sur les soins. Ce remboursement lui sera versé pendant un an en cas de maladie ou maternité ou selon le barème qui suit :

 

- 60 heures de travail réalisées pendant 1 mois ou un salaire égal à 60 fois le Smic horaire sur 1 mois (soit 531,60€ au 1er janvier 2010).

- 120 heures de travail réalisées pendant 3 mois ou un salaire égal à 120 fois le Smic horaire sur 3 mois (soit 1 063€ au 1er janvier 2010).

- 800 heures de travail réalisées pendant 12 mois ou un salaire égal à 2 030 fois le Smic horaire sur 12 mois (soit 17 85,80€ au 1er janvier 2010).

 

Notre expertise à votre service

Chaque entreprise est unique et a des besoins spécifiques en termes de personnel. Nos offres d’emploi en contrat d’intérim dans le Morbihan, en Bretagne et à Vannes couvrent différents secteurs : travaux publics, agroalimentaire, transport,, tertiaire, bâtiment, métallurgie,, métallurgie, industrie, .

 

Nous mettons en œuvre des processus de recherche et d’évaluation des candidats correspondants à vos métiers afin de vous dénicher les meilleurs profils. Notre expertise nous permet de vous apporter des solutions adaptées en fonction de votre secteur d’activité. De plus, nous sommes en contact permanent avec un très grand nombre de candidats ce qui vous donne plus de chance de trouver le candidat idéal à proximité de chez vous et ce, dans un délai très court.

 

Recruter un candidat mineur en intérim

Si vous souhaitez recruter un mineur de 16 ans en intérim, vous devez obligatoirement demander une autorisation auprès des parents/tuteurs. Un mineur ne peut en revanche être engagé pour un travail de nuit ou des travaux laborieux nécessitant la réalisation d’heures supplémentaires.

 

Recruter un candidat de nationalité étrangère en intérim

 

Un étranger peut travailler en intérim s’il est titulaire de l’autorisation qui y est affectée. En tant que salarié de l’entreprise utilisatrice, il est soumis aux mêmes conditions de travail que les travailleurs existants.

 

Les droits de formation en intérim

Plusieurs dispositifs de formation sont accessibles au salarié intérimaire comme le DIF, le CIF, le plan de formation, le congé pour bilan de compétences, etc. Ces dispositifs sont gérés et assurés par le Fonds d’Assurance Formation du Travail Intérimaire (FAF.TT). C’est à la fois un Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) et un Organisme Paritaire Agréé pour le Congé Individuel de Formation (OPACIF).

 

Le DIF (Droit Individuel de Formation) est accordé au salarié qui justifie de 2700 heures de travail en intérim au cours des 24 derniers mois (dont 2100 heures chez Inter emploi par exemple).

 

Le CIF ou Compte Individuel de Formation est accessible au salarié qui effectue 1600 heures d’intérim au cours des 18 derniers mois (dont 600 heures chez Inter emploi par exemple).

 

Les salariés intérimaires peuvent également profiter du FAF.TT pour constituer des dossiers de formation.

 

Le Fond d’Action Sociale du Travail Temporaire (FASTT)

 

Il s’agit d’une association financée et assurée par les agences de travail temporaire à Vannes comme Inter emploi. Le Fond d’Action Sociale du Travail Temporaire propose des services diversifiés et des prestations permettant aux salariés intérimaires de faire face à la précarité du travail temporaire au travers :

 

  • D’une mutuelle spécialisée

  • D’aides au crédit

  • De diverses aides financières (pour l’achat d’une voiture ou pour l’obtention du permis de conduire)

  • D’aides pour la location de biens mobiliers

  • De la location d’une voiture à prix réduit

 

Un e-service pour faire une économie de temps et d’argent

Pour vous simplifier la gestion administrative du travail temporaire au sein de votre entreprise, nous mettons à votre disposition un espace entreprise sur lequel vous pouvez accéder à diverses solutions de recrutement ou soumettre directement votre demande et recevoir une réponse en temps réel.